almientation-tao-yin-yang-3

Comme tout phénomène du vivant, les aliments peuvent être envisagés selon l’équilibre du Yin et du Yang, et des cinq éléments.

Cette vision avant tout énergétique diffère de la vision occidentale, plus matérialiste, qui classifie les aliments selon leurs composants : protides, glucides, lipides, oligo-éléments…etc

La notion de régime, dans notre société, est le plus souvent envisagée dans le cadre d’un objectif de perte de poids, ou en terme de restrictions dans le cas d’une pathologie.

Dans la médecine orientale, elle est un outil primordial pour équilibrer l’énergie toute entière : renforcer votre vitalité, équilibrer le Yin et le Yang, prévenir les maladies, ou accompagner les traitements en cas de pathologie. L’alimentation tient donc une place importante dans les arts de préservation de la santé (Yang Sheng), au même titre que le Qi Gong ou l’acupuncture et le Shiatsu.

Les aliments ont été étudiés pour connaître leur impact et leur effet régulateur, sur les trois plans : corps, esprit et psyché. Cette connaissance fait partie de la culture populaire chinoise depuis des siècles et chaque mère de famille connait les aliments à utiliser pour résorber les maux du quotidien.

« Que ton alimentation soit ton premier remède. » Hippocrate

L’alimentation permet de restaurer la vitalité (le Jing), et de récupérer ses forces. Mais elle permet aussi de rééquilibrer en profondeur le « terrain » d’une personne. Elle doit donc être pensée en fonction des déséquilibres de chacun.

les aliments ont donc été classés selon :

  • Leur nature (leur effet sur la température du corps) : chaude, tiède, neutre, fraîche ou froide
  • Leur saveur : acide, amère, douce, salée, piquante
  • Leur tropisme (leur affinité) vers un organe en particulier.

Ainsi, les fruits frais ne seront pas « bons » pour quelqu’un de faible et frileux (Yin), car ils sont rafraîchissants et humidifiants. Par contre, ils seront tout indiqués si vous avez une tendance à la chaleur (Yang).

Je prends donc en compte votre globalité avant de parler de l’ alimentation :

  • quelle est votre constitution (Yin ou Yang)?
  • dans quel état émotionnel vous trouvez-vous ?
  • quels sont vos symptômes ?
  • quel organe est en déséquilibre ?
  • quel est votre âge ? etc.

Et à cela se rajoute la période de l’année : l’alimentation ne sera pas la même en hiver et en été, selon que vous habitiez sous les tropiques, ou une latitude tempérée.

Une fois que le « terrain » sera défini, je vais ensuite pouvoir vous conseiller une alimentation adaptée. Et elle pourra être très différente d’une personne à l’autre.

Le paradoxe de l’alimentation

Pour récupérer des forces et de l’énergie, nous devons nous alimenter. Mais la digestion nous coûte cher en énergie, pour transformer les aliments en nutriments assimilables. A l’image d’un four ou d’un chaudron, qui va cuire les aliments, à condition d’alimenter le feu en dessous !

Or, quand vous êtes faible, vous avez peu d’énergie disponible, ainsi un repas copieux et peu digeste vous fatiguera plus qu’il ne vous remontera…

Les personnes de faible constitution, malades ou agées, auront donc tout intérêt à choisir leurs aliments en fonction de leur bonne digestibilité. Les aliments de nature froide, ou les aliments crus par exemple seront ainsi à éviter.

Le bon rythme alimentaire

Votre énergie est en plénitude dans les organes de la digestion le matin, entre 7h et 11h. C’est donc le moment d’en profiter ….pour prendre un copieux petit déjeuner. Par contre, elle sera en déficit 12 heures plus tard, de 19h à 23h. Le dîner devra donc être très léger. Si vous fonctionnez à l’inverse ( un café le matin, et un bon repas le soir), vous déséquilibrerez tout votre système énergétique, avec un impact direct sur le sommeil, la vitalité et le poids.

Le repas idéal

Au-delà de ses qualités nutritives, Il doit nourrir les cinq sens, dans le respect de l’équilibre des cinq éléments chers à la tradition chinoise. Un repas devra donc offrir des variétés de couleurs (vert, blanc, rouge, jaune, noir), de saveurs (acide, salée, sucrée, douce, amer) et des changements de textures (croquant, mou, solide, liquide).

Composez votre repas comme une oeuvre d’art, et prenez le temps de le déguster avec vos cinq sens, lentement !

 contactez moi pour plus d’informations.