Les bienfaits du Miso

Posté par le 05/03/2015 | Pas de commentaires
Les bienfaits du Miso
Partagez ce billet :

Un aliment incontournable

Le Miso (nom chinois : « Jiang ») est un aliment de base de la cuisine japonaise. Cette pâte fermentée est produite à partir de graines de soja, mais aussi d’orge ou de riz.

La soupe Miso est un aliment quotidien du petit déjeuner japonais et possède de grandes qualités nutritives. Source de vitamines (notamment du groupe B), de sels minéraux et d’enzymes, le Miso apporte également de nombreux ferments (lactobacillus) qui nourrissent la flore intestinale. Grâce à ses enzymes, il favorise la digestion des protéines, et contient lui-même une grande quantité de protides.

Le Miso contient (Pour 100 grammes: Source : Standard tables of food composition, Japan)

  • 40% d’eau
  • 224 calories
  • 21 grammes de protéines
  • 10.2 g de lipides
  • 12 g de glucides
  • 1.8 g de fibres
  • 154 mg de calcium
  • 7.1 mg de Fer
  • 0.04 mg de Vitamine B1
  • 0.13 mg de vitamines B2
  • 1.3 mg de Niacine

Les bienfaits du Miso

Ses propriétés médicinales sont tout simplement magiques, et vous donneront de bonnes raisons d’en avoir souvent sur votre table :

Il a une action antioxydante, détoxifiante et digestive. Il prévient l’hypertension artérielle, réduit le cholestérol, et ses phytoestrogènes en font un allié de choix pendant la ménopause.

Il favorise également l’élimination de la radioactivité, limitant ainsi les effets des traitements de radiothérapie, et apaise les brûlures en usage externe.

Il stimule les fonctions digestives et nettoie les intestins, boostant tout le système immunitaire.

Et enfin, il élimine rapidement la nicotine et l’alcool contenus dans le sang.

Selon la diététique chinoise, le Miso est de saveur salée et de nature neutre. Il stimule la rate, l’estomac et les reins.

Mais attention, n’abusez pas de cet aliment, qui contient beaucoup de sel quand même ! Considérez-le comme un condiment, à consommer régulièrement mais en petites quantités.

Vous le trouverez dans les boutiques diététiques ou les épiceries japonaises. Préférez-le « bio » et fabriqué de façon traditionnelle, c’est à dire fermenté pendant 3 ans dans des barriques en cèdre.

Recette de la soupe Miso

  • 1l d’eau
  • 1 morceau de Kombu de 6 cm
  • 1 pincées d’algues Wakamé séchées
  • 4 cuillerées à soupe de flocons de Bonite (en épiceries japonaises ou en ligne http://www.lemarchejaponais.fr/)
  • Champignons de Paris crus émincés
  • 2 oignons verts émincés.
  • 1/2 bloc de tofu frais nature coupé en cubes de 1cm
  • 1 a 2 cuillères à soupe de pâte de Miso

Préparation du bouillon :
Faites tremper le Kombu dans l’eau pendant 20 mn, pour qu’il se réhydrate.
Faites tremper dans un bol à part les algues Wakamé.
Mettre l’eau et le Kombu a chauffer sur feu moyen, et faire cuire sans que l’eau ne bout pendant 10 mn.
Enlever le morceau de Kombu, puis rajouter les flocons de bonite et laisser infuser pendant 5 mn.
Passer le bouillon pour enlever les flocons, dans une passoire et un papier essuie-tout.

Avant de passer à table :
Remettez le bouillon à chauffer mais sans bouillir, ajouter les champignons crus, les algues Wakamé égouttées, l’oignon vert, le tofu coupé en cubes,
Délayez le miso dans un bol avec un peu de bouillon, puis enlevez la casserole du feu et ajouter le miso délayé en remuant.

Dégustez sans attendre !

Pour un plat plus consistant, vous pouvez faire cuire des pâtes de riz à l’eau bouillante, les égoutter et les rajouter dans le bouillon. Vous pouvez aussi ajouter d’autres légumes de saison, comme des lamelles de carottes, des échalotes ou du poireau émincé.

Sur le même sujet :

Recevez ma newsletter gratuite

Toutes mes astuces pour mieux profiter de chaque instant. Pas de spams !

Laisser un message